Sercus Un village où il fait bon vivre...

logo du site
  • Sercus
  • Sercus
  • Sercus
  • Sercus
  • Sercus

Accueil du site > Patrimoine > Village patrimoine

Village patrimoine

  village patrimoine

Historique

La première mention écrite du village date de 1190. Sercus a sans doute pris naissance dans le contexte des défrichements du XIIème siècle à proximité de la voie romaine reliant Cassel à Thiennes. En 1469, d’après le recensement effectué à l’époque de Charles le Téméraire, la commune compte 124 feux et la population était de 576 habitants. A cette époque, le territoire de Sercus relevait de deux juridictions distinctes : la justice seigneuriale d’Ebblinghem et la justice particulière de la seigneurie de Planque.

  gravure eglise

Gravure de l’église Saint Erasme

En 1583, Sercus vit les tensions liées aux guerres de religion comme le précise une inscription gravée dans la tour de l’église.

Peu avant le rattachement à la France, lors du siège de la ville d’Aire, les français enlève la cloche et les gouttières en plomb de l’église pour fabriquer des armes.

A la révolution, l’église est pillée. les révolutionnaires font tomber la croix du clocher qui dominait le village. A cette époque, le curé Oudoire se distingue en vivant caché pour avoir refusé de prêter serment à la Constitution civile du clergé. Il est protégé par la population et il se réfugie dans les fermes des environs.

Au XIXème siècle, le poète flamand Guido Gezelle consacre plusieurs poèmes à Sercus qui vivait de l’agriculture et d’une petite confection de corsets.

Fabrique de Corsets

Article de Christian Defevre (Hors série L’Indicateur juin 2011)



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF